Archives pour l'étiquette 11 septembre 1973

Commémoration du 11 septembre 2001… Pour faire oublier le 11 septembre 1973 ?

11-septembre-2001Depuis 2001, c’est la rengaine habituelle pendant toutes les périodes passant le 11 septembre, on nous repasse les images à la télé, les médias nous ressoupent en boucle ces fameuses scènes des avions percutant les deux tours du World Trade Center, et ceci pas uniquement en France mais à peu près dans le monde entier. Nombre de New-Yorkais désirerait se passer de se remémorer des souvenirs aussi atroces, mais ce n’est compter sur la propagande de l’administration Bush, jouant sur l’insécurité dans le monde pour pouvoir imposer leur méthode de forcing pour obtenir ce qu’ils veulent (c’est à dire leurs propres interêts financiers, souvent tournant autour du pétrole). De plus ce n’est pas à déplaire à Bush en personne qui voit en cette commémoration l’occasion de se refaire une image, lorsque les sondages montrent une opinion de plus en plus défavorable à lui même (ce n’est pas trop tôt!) dans la population américaine.

Mais il y a une autre raison, celle-là beaucoup plus historique que de commémorer à tour de bras le 11 septembre 2001: souvenez-vous d’un 11 septembre… 1973 ! Celui-ci est sur le point d’être mis sur la touche. Pourtant elle ne serait pas à négliger ! Petit rappel : Salvador Allende avait été élu trois ans plus tôt (en 1970) à la présidence de la République du Chili avec 36,3% des suffrages, face à deux candidats de droite dont Jorge Alessandri, qui a obtenu 35% des suffrages, et Radomiro Tomic 11-septembre-1973(27,8% des suffrages). L’élection avait été validée par le Parlement grâce au soutien de la démocratie-chrétienne. Pour la première fois, un socialiste accédait par les urnes à la tête d’un pays d’Amérique latine. Mais c’est en voyant un pays d’Amérique Latine se défaire de l’influence de la Maison Blanche, que Richard Nixon (alors Président des Etats-Unis) finança l’armée du général Pinochet pour venir à bout de Salvador Allende. L’incursion de l’armée se fit jusqu’au Palais Présidentiel de Santiago du Chili en l’assassinant (certaines sources à l’époque venant même à démentir en établissant le mobile de sa mort par un suicide, ce qui s’avérera une version aberrante des faits). Et après, on entend à tout va que les Etats-Unis est le pays qui montre au monde entier la voix de la démocratie et de la liberté ?!?

Voilà comment les Etats-Unis arrivent à dissimuler leurs atrocités en se présentant comme une victime, c’est une méthode très à la mode de notre époque, vous ne trouvez pas ?